Indépendants : 3 conseils pour éviter la solitude et trouver le bon juste milieu.

La liberté a du bon, la possibilité d’échanger avec des pairs aussi. D’après cette étude, 27% des freelances disent souffrir de la solitude du travail. C’est trop. Autonomie oui, solitude non. Alors, quelles solutions s’offrent à nous ? Comment réseauter lorsque l’on travaille de chez soi ? Comment éviter la routine (et ne pas rester en pyjama toute la journée) ? Comment aller à la rencontre de ses pairs pour partager conseils, astuces, anecdotes ? Comment renouer avec ce rituel (pas si mal) de la pause café avec un collègue ? Voilà 3 astuces testées et approuvées par la communauté Embarq.

#1 – Les rencontres (par petites touches)

Petit déjeuner, afterwork, atelier, conférence, café… il existe des dizaines de façons de rencontrer des pairs et réseauter. Pas à l’aise sur un gros événement ? Préférez les cafés en petit comité. Plus à l’aise avec les prises de paroles en public, optez pour un format conférence ou atelier, vous aurez l’occasion de vous révéler. Peu importe vos aspirations et votre façon de fonctionner, il existe forcément un format qui peut vous convenir. Regardons ça plus en détail.

Les événements en réel

Parfois, il peut être bien de s’éloigner de son écran, reconnecter avec le réel. Parler avec des personnes, des vraies, en chair et en os. Oui, on parle ici de participer à des événements ponctuels organisés autour de vous. Voilà quelques pistes :

  • Les Meetups : On ne le présente plus (ou presque), Meetup est le site conçu pour trouver, créer, rejoindre des communautés locales. Il peut s’agir d’événements physiques ou simplement de groupes en ligne. Et justement, des groupes, il en existe plus de 350 dans le monde. Alors, dans le lot, il y a forcément votre bonheur. Que ce soit un groupe lié à vos compétences (The no code workshop, Big Data & Machine Learning, etc…), à vos aspirations (les finances personnelles, l’écriture, etc….), ou à une communauté (programmeurs femmes, polyglot club, etc…). Vous n’êtes pas adepte de Meetup ? Il existe aussi des équivalents sur Eventbrite.
  • Les cafés freelance : Organisés par Coworkees, ce sont des petits déjeuners mensuels mis en place dans les grandes villes de France, pour rencontrer d’autres freelances et personnes en portage salarial, réseauter, partager ses expériences. 
  • La communauté Embarq : Dans le même registre, on ne pouvait pas passer à côté de notre fameuse communauté de matelots. Nous organisons chaque trimestre des événements pour réunir notre communauté, se rencontrer, partager des conseils. Et pour garder le lien de façon continue, nous avons également créé un Slack afin de pouvoir échanger au jour le jour.

Les communautés online

  • Les communautés d’indépendants :  On en a un petit peu parlé avec les événements Meetups, mais il existe en fait des milliers de communautés en ligne. Certaines sont généralistes, d’autres ultra-spécialisées (La base tech – plus de 300 profils engagés pour la planète, le French designer club pour le design, Flipa UX – pour l’UX, Design System France – pour les Product Designers…). En quelques recherches sur l’ami Google vous devriez pouvoir trouver votre bonheur.
  • Les applications de Networking : Certaines communautés sont allées encore plus loin et ont créé des applications, dédiées à leur secteur d’activité, pour échanger plus facilement au jour le jour. C’est le cas de Linupp, une communauté de créateurs. Et sinon, il existe également une application de networking appelée Shapr. C’est le Tinder du réseautage. Ici, vous swipez des profils professionnels et proposez des rendez-vous en fonction de points d’intérêts communs ou non. C’est simple, rapide, efficace. Ca vous permet d’étendre votre réseau en douceur.
  • Le slack WeMind Community : C’est un Slack gratuit, accessible à tous les indépendants. Ici, l’idée est de se réunir pour s’entraider, partager des missions, mais aussi de pousser des idées au gouvernement et améliorer les droits des freelances. Oui, vous pouvez contribuer à l’avenir de ce statut.

Bref, il y a donc de quoi faire. Du ponctuel, des formats plus réguliers, des communautés généralistes, des échanges spécifiques entre pairs… L’inspiration est presque partout, il n’y a (presque) plus de raison de se sentir seul. Il reste cependant une limite, ces formats sont éphémères. Il peut donc être plus difficile d’établir de vraies relations, d’avoir le sentiment d’appartenir à un groupe, de pouvoir échanger comme avec des collègues. Alors justement, il existe d’autres solutions. On va parler de différents formats de coworkings.

#2 – Les coworkings (fixes ou éphémères)

Ici, l’idée est d’aller un peu plus loin que le simple événement. Vous en avez probablement déjà entendu parler, le coworking est une façon de partager un espace de travail. En d’autres mots, c’est un lieu qui propose la location de bureaux au mois, à la journée ou à l’heure avec en bonus quelques services (salle de réunion, internet, café, événements, etc…). Économique, convivial, flexible… c’est peut être la solution idéale pour ne pas se sentir seul, tout en gardant une totale autonomie. Et encore une fois, il y a de tout. Passons un peu plus de temps sur les deux options les plus courantes.

Les coworking fixes

  • La carte de France des coworkingÇa paraît magique ? C’est encore mieux. L’entreprise Bureau à Partager, spécialiste du coworking, a mis en ligne gratuitement une carte de France ultra complète des coworkings. De quoi piocher votre lieu de travail idéal et choisir la formule qui vous correspond le mieux.
  • Sinon il existe des dizaines et des dizaines d’entreprises spécialisées dans la location d’espace de coworking. Pour n’en citer que quelque uns, voilà une petite liste : Morning Coworking, Anticafé, Wework, Spaces Work, Wojo, Bewake, etc…  

Les coworking éphémères (ou en vacances)

  • Les coworking exotiques : Vous avez l’âme aventurière ? Envie de vous aérer l’esprit ? De découvrir la vie de “Digital Nomad” ou d’adopter une vision “slow travel” ? Il existe également des solutions de coworking à travers le monde. Voici quelques exemples : NomadList (en ajoutant le filtre “places to work” ou “remote work”), Freelances Travel, ou encore Remote year. Ici vous pourrez séjourner pendant quelques jours, semaines, mois, à l’étranger, avec tout ce qu’il faut pour travailler dans des conditions idéales.
  • Le “cohoming” : C’est un concept un peu moins connu et qui pourtant se développe de plus en plus. Pour faire simple, l’idée est de mettre en place l’équivalent d’un coworking mais à domicile. En gros, vous avez un espace en plus ? Un bureau ? Un grand appartement ? Une terrasse ? Proposez un siège, un espace contre quelques euros à d’autres indépendants. Vous pourrez partager vos journées, vous motiver mutuellement, échanger vos contacts. Des plateformes se développent aux Etats-Unis, mais pour l’instant c’est la version “avec les moyens du bord” en France. 

#3 – Inspirez-vous, écoutez des podcasts !

On a une autre solution. Ce n’est pas tout à fait pour réseauter, mais c’est idéal pour s’inspirer, découvrir d’autres parcours, se sentir boosté au quotidien. Et puis, c’est aussi l’activité idéale quand on manque de temps. Alors, même si on vous a donné quelques astuces pour optimiser votre productivité au quotidien, ce format peut vous être très utile. On parle bien sûr du podcast. Il est pratique, gratuit, consultable partout, à tout moment. Dans le métro en direction des locaux de votre client, en voiture, sous la douche, pendant que l’on cuisine… Voici quelques idées de podcasts incontournables sur la thématique de la vie d’autoentrepreneur. 

Ils sont généralistes et abordent le sujet sous des formes très diverses : 

  • Le podcast du freelance : Comme son nom l’indique, c’est un format lancé pour les freelances, sur les freelances, par un freelance.
  • Solo Elite : Il se définit comme le podcast pour les “indépendants ambitieux”. Les sujets sont un peu plus techniques que ceux du podcast évoqué au dessus.
  • Young, wild and freelance : Ici on aborde davantage la thématique du rythme de vie. On part à la rencontre d’auto entrepreneurs qui nous partagent leurs meilleurs conseils pour allier liberté professionnelle et vie personnelle.
  • Tribu indé : Sur ce podcast, on découvre les parcours, évolutions et stratégie de freelances. Des réussites, mais aussi des galères (avec les apprentissages).
  • Travail – Voilà un podcast qui explore les bouleversements du travail et sa place dans nos vies. Idéal pour prendre plus de recul.
  • La galère : Par ici on aborde la thématique des débuts dans la vie de freelance ou indépendant. Bref, les erreurs à ne pas refaire, les astuces à connaître.

Bref, vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts. Et encore, impossible de faire la liste exhaustive. La bonne nouvelle ? Il existe aussi des podcasts pour presque chaque corps de métier (Expert comptable, Ressources humaines, Artisanat, et bien d’autres.).

Voilà vous savez tout. Alors, plus de raison de rester dans sa bulle. Oui, il peut être moins intuitif ou spontané de rencontrer du monde quand on est indépendant et que l’on travaille de chez soit. Et pourtant, vous l’avez vu, des dizaines de solutions existent. Piochez celles qui vous plaisent, ajustez en fonction de votre mode de vie.

— 

Au fait, la thématique vous a intéressée ? Vous avez d’autres astuces sur le sujet ? Des idées d’outils à partager ? N’hésitez pas à les partager en commentaire ou à nous écrire directement par mail.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Actualités du portage salarial et astuces pour faire décoller votre activité 🚀

Retour haut de page

Inscrivez-vous à notre newsletter

Actualités du portage salarial et astuces pour faire décoller votre activité 🚀

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email